Pasted Graphic


A Propos - Aventures


Après avoir utilisé des véhicules de location pour partir à l'aventure, j'avais envie de parcourir l'Afrique avec mon propre véhicule et de réaliser un maximum d'aménagement moi-même… par défi et par passion !


_8008352



Il me fallait trouver un véhicule tout-terrain qui soit aménageable, facile à entretenir et surtout fiable au niveau de la mécanique. En Namibie, les véhicules de location sont la plupart du temps des Toyota Hilux (normal… ils sont fabriqués là-bas!). Ces pick-up modernes ont une excellente réputation mais je souhaitais trouver quelque chose avec une fiabilité vraiment à toute épreuve et pour cela, quoi de mieux qu'un véhicule sans "électronique" ! Autant pour la photographie, je suis "tombé dedans" quand j'étais enfant, autant pour le 4x4, je n'y connaissais pas grand chose au marché et aux possibilités d'achat. C'est donc en parcourant le net de long en large et vice versa, que je me suis rendu compte qu'une marque domine vraiment le milieu du 4x4 en Afrique (et pas que…) : TOYOTA !

Et la gamme proposée en 4x4 est plutôt large, y compris dans des véhicules plus anciens mais toujours fiables malgré leur âge! D'après ce que j'avais pu lire à l'époque, deux séries de Land Cruiser étaient vraiment réputées pour les voyages au long cours : la série 70 et la série 80. C'est toutefois vers la série 70 que je me suis tourné car on trouve un peu plus facilement des modèles, certes avec empattement cours, à des prix "raisonnables" malgré leur kilométrage (souvent plus de 300.000 km) et leur âge (20 à 25 ans tout de même). C'est ainsi que j'ai dans un premier temps acquis un Toyota Land Cruiser HZJ73. Il était beau… de loin surtout, car de près, il s'est avéré que la carrosserie avait été camouflée (une véritable honte à celui qui a fait ça!) et qu'elle était très très rouillée en de très nombreux endroits! Trop tard, je l'avais déjà acheté… Le revendre en l'état, je n'aurais jamais osé et j'ai donc décidé de le restaurer complètement, ce que je suis en train de faire depuis 2017. Tant que j'y suis, je vais aussi le préparer pour les voyages au long cours.


DSCN0038 copie


Bon me voilà avec une semi-épave à retaper, ce qui va me prendre quelques années, et toujours rien pour voyager! Mon véhicule de tous les jours arrivant tout doucement à l'âge de 9 ans, je me suis dis que je le remplacerais bien par un Land Cruiser série 70 avec lequel je roulerais tous les jours, en plus de mes voyages. Bonne idée apparemment mais elle va s'avérer désolante en fin de compte! Mais ne sachant pas ce qui allait m'arriver, je me suis mis en quête de trouver le Saint-Graal (pour moi en tout cas!), un Land Cruiser HZJ78. Et à force de persévérance, je suis tombé sur la perle rare, un modèle 2009, avec toit relevable (donc offrant un logement parfait), très peu de kilomètre, en parfait état et pas encore aménagé dans le compartiment arrière (ce qui me permettrait de le faire à ma sauce). Evidemment, il y avait un hic… le prix! Ces engins sont très recherchés, surtout dans l'état de celui-là. Bon, j'ai fini par casser ma tirelire et j'ai acquis ce superbe HZJ78 chez un très sympathique vendeur en Flandres (Garage La Grange).




_7FX4237 copie

J'ai commencé à l'aménager avec des caissons que je faisais moi-même mais lors d'une salle journée de début mars (même pas 1 an après l'achat), alors qu'il neigeait et que le sol était verglacé, l'arrière a "décroché" (pas de poids sur le train arrière…) et malgré mes efforts pour éviter de l'envoyer dans le décor, ce qui devait arriver arriva et mon beau HZJ78 a terminé sa course contre un arbre (côté portière conducteur) et c'est l'arbre qui a gagné… Le châssis n'avait rien mais la caisse était complètement tordue. L'assurance a bien essayé de trouver une caisse complète et neuve mais cela s'est avéré "mission impossible". C'est donc la mort dans l'âme que j'ai dû accepter le déclassement de ce magnifique véhicule. Mais, dans mon malheur, j'étais très (mais alors, là, vraiment "très") content de l'avoir fait expertiser et de l'avoir assuré en omnium! Ceci m'a permis de ne rien perdre et de pouvoir racheter le frère jumeau de mon HZJ78, toujours chez celui qui m'avait vendu le 1er, dans le même état, juste avec un peu plus de kilomètres et deux ans de plus et avec la même préparation (toît relevable mais pas aménagé à l'arrière, double réservoir d'origine etc). Il lui manquait toutefois les blocages de différentiels avant et arrière que le 1er possédait…

Cette fois-ci, le nouveau ne servirait plus comme véhicule de tous les jours mais uniquement pour les voyages. Il s'agit aussi d'un HZJ78 venant de Hollande et qui servait aussi d'ambulance sur les plages en été, ce qui explique son faible kilométrage (50.000) malgré son âge (2007).

image3 copie

A commencé alors une longue étape d'aménagement du compartiment arrière pour répondre aux exigences que je m'étais fixées. Je voulais pouvoir être tout à fait autonome (carburant, électricité, eau, nourriture) pour minimum 10 jours. J'ai alors aménagé plusieurs caissons pour stocker du matériel de réparation (outils et pièces), de la nourriture et de l'eau, un wc portable. A cela s'ajoute un réservoir d'eau (douche et vaisselle) de 80 L environ et un compartiment technique comprenant un convertisseur 12-220V (pratique pour recharger les batteries des appareils photo), une pompe à eau pour la douche, un boiler, un compresseur et son réservoir, un chargeur de batterie.

_7FX4423 copie

Tout le câblage électrique a été revu et complété avec une deuxième batterie (qui supporte une décharge profonde), un système de gestion de batterie IBS, des boites à fusibles, des feux additionnels pour l'avant et l'arrière, une caméra de recul, un éclairage du compartiment arrière et de certains caissons, une installation VHF et CB (au choix mais pas les deux en même temps!), un capteur de température des gaz d'échappement etc. Le tout dans une optique de protection maximale de l'installation (gainage revu, renforcé, isolé de l'eau et des frottements etc).

_7FX4642 copie

_7FX4645 copie

Le châssis a été protégé de la corrosion et toutes les petites pièces qui étaient un peu rouillées ont été démontées, nettoyées, traitées ou remplacées quand il n'y avait pas moyen de faire autrement.

_7FX4658 copie


Le compartiment technique avec le compresseur Viair et son réservoir d'air de 5L caché sous le convertisseur 12-220V, la pompe à eau Shurflo et le système de filtration et de chauffage de l'eau (boiler Elgena de 6L), et un système de ventilation forcée pour refroidir l'intérieur du compartiment (controlé par thermomètre).

_7FX4740 copie


Un wc chimique (ça c'est vraiment un luxe auquel j'ai très peu eu recours… mais dans quelques circonstances on est content de l'avoir!)

_7FX4720 copie

Vue du compartiment arrière… presque terminé et prêt à partir pour l'Aventure !


_7FX4755 copie



_7FX4861 copie

La "cabine de douche", basique mais facile à monter/démonter et tout à fait pratique!


Et vint enfin le grand jour, en février 2019, le baptême du feu, la 1ière sortie : la traversée du Sahara avec Geko Expéditions (près de 8000 kilomètres en tout) ! L'engin a superbement bien fonctionné, pas d'ensablement, pas besoin de sortir les pelles ou cordes de remorquage. Pas de problème de puissance ni de freinage. Pas de souci du côté de la partie "camping", le boiler fonctionne bien, la douche aussi et le système de cabine de douche est parfait, le compresseur a très fonctionné et le système est étanche et le frigo sur rail a rempli son rôle sans rechigner. Quelques points restaient quand même à améliorer : une électrovanne d'un des 2 réservoirs de carburant était permissive (difficile de dire quel réservoir se vidait!), la table pliable était trop compliquée à monter, l'étanchéité à la poussière n'était pas optimale, le convertisseur a assez vite lâché (une soudure de bobine a cassé avec les chocs), un système d'isolation des vitrage aurait été intéressant pour les nuits froides (jusqu'à -4°C) dans le désert. Il manque aussi une petite cafetière et le caisson spécialement conçu pour stocker du matériel photo n'est en fin de compte pas très intéressant à l'usage! Idem pour le petit caisson situé entre les sièges. Finalement ce n'est pas grand chose et pour un 1er aménagement c'est vraiment pas mal du tout car tout a bien tenu (pas de casse, pas de bruit etc). Juste des détails à améliorer.


_7FX5386 _7FX5400


_7FX5488. _7FX5616


_FXH9210 _FXH9311


En août 2019, de nouveau avec Geko Expéditions, un beau périple en Islande (4500 kilomètres en tout). Entre les deux, les freins avant et arrière ont été complètement révisé.

_7FX5890 _OL_6251

_7FX7074 index

P1170789 - copie P1170801 - copie


Vu les nombreux passages de gués et rivières, les roulements de roue ont été vérifié au retour. Pas de souci, la graisse était toujours bien là et avait protégé les roulements. De nouveau les freins ont été vérifié. Les modifications apportées à l'étanchéité à la poussière ne sont pas encore satisfaisante… mais y-a-t-il mieux? Pour l'eau, pas de souci, aucune rentrée d'eau n'a été observée et pourtant lors du gué le plus profond, nous avions de l'eau au-dessus du capot moteur (environ 1,3 m). Une rampe LED avant serait la bienvenue. La réparation faite au convertisseur 12-220V a parfaitement tenu et pourtant, Dieu sait si on a été secoué sur les pistes en "tôle ondulée"! Du côté du système de fermeture du toît, les sangles ont tendance a se relâcher après une journée sur les pistes chahutées, il faudra trouver un moyen de contrer ce problème. Les isolants à ventouse placés sur les vitres ont parfaitement remplis leur rôle, y compris pour le pare-brise. Le support de plaque minéralogique avant en plastique s'est cassé lors d'un passage de gué, il faudra concevoir un système plus solide. Le nouveau système d'attache de la Gopro sur le pare-brise ou sur la portière (avec système de retenue… on ne sait jamais!) a parfaitement fonctionné (la Hero7 est vraiment géniale : stabilisation excellente, allumage rapide, étanche sans caisson etc).



En mai et juin 2021, c'est à nouveau avec Geko Expéditions que je suis parti, en Afrique australe. En 2020, j'avais prévu de réaliser une "odyssée africaine" avec plusieurs amis. Après deux ans de préparation, tout était prêt pour envoyer mon Land Cruiser à Cape Town … mais… un virus venu de Chine en a décidé autrement! Juste avant que mon véhicule ne prenne le bateau, le voyage a du être annulé. Quelle amère déception, tant de travail pour rien. Reporter ce périple en 2021 n'était pas faisable, chaque membre du groupe qui devait initialement partir, ayant d'autres préoccupations! C'est alors que je me suis souvenu que dans le catalogue de Geko Expéditions, figurait la possibilité de réaliser trois voyages en enfilade, en Afrique australe. Et finalement, après des changements de dates, des incertitudes qui persisteront jusqu'au moment de monter dans l'avion, des difficultés nombreuses et variées liées à la persistance de la pandémie… j'ai quand même pu envoyer mon Land Cruiser en mars 2021 et surtout, le retrouver à Cape Town début mai pour débuter cette aventure. Au final, j'ai parcouru près de 12.000 km (dont 5000 kms parcours tout seul…), en Afrique du Sud, en Namibie et au Botswana. Malgré quelques petits incidents de parcours (j'ai du briser la petite vitre latérale de mon cruiser car j'avais enfermé mes clés à l'intérieur, le marche-pied côté passager à été re-dessiné par un petit poteau, la peinture est complètement griffée de partout, une bielette de la barre stabilisatrice arrière s'est cassée lors d'un gros croisement de pont etc), tout s'est déroulé sans problème majeur pour ma part. J'ai profité de l'envoi de mon véhicule par bateau pour emporté une pléthore de matériel photographique, dont un drone DJI Mavic Pro2, que j'avais à peine pu tester avant de partir mais que j'ai hautement apprécié à l'usage.



_Z6X0563 _Z6X0568

FF0F56ED-3A64-4C21-B8E9-DBA8482CCBA5 _Z5X4041

_Z5X4199 _Z5X4327

_Z5X4571 _Z6X2692